20 janvier 2007

BIENVENUE

 

20 Janvier 2007

Bienvenue dans mon journal de bord.

Il me reste une dizaine de jours pour préparer ce voyage à VTT vers ma ville natale,

Rabat au Maroc. Pour lire le premier lien vidéo de cette épopée,

 il vous suffit de cliquer sur preambule

 

 

 

" Nous aurons pour nous l'éternité 

Dans le bleu de toute l'immensité 

Dans le ciel, plus de problèmes 

Mon amour, crois-tu qu'on s'aime?...

Dieu réunit ceux qui s'aiment ... "

 

21 Janvier 2007 :  PREPARATIFS

 

Je vous présente mon compagnon d'escapade, mon vieux VTT de marque GINET acheté à Nîmes en Mars 1999. Mon compteur affiche déjà près de 10.000km, principalement sur les routes du Sud de la France, entre Dordogne et Cévennes. Pour cette première sortie hors de l'Hexagone, je l'ai confié à la maison RUN  CYCLES à Alès pour une remise à neuf : changement du pédalier, des pignons, des câbles et des gaines, des patins, pose de sacoches et de pneus route DEESTONE. Il a fière allure mon vieux GINET malgré ses 8 ans.

 

 

 

 

 

 

http://www.cyclesginet.com/cgv.htm

Mon modèle acheté en Mars 1999 (2700 francs avec la pose d'un porte bagages, de poignées de guidon et d'un compteur, dispose d'un cadre aluminium et de suspension avant. Il est solide, et il doit l'être pour supporter mon poids (97kg) plus les bagages... Il est polyvalent, se comporte très bien en tout terrain, et offre un grand confort de route.

***

 

 

22 JANVIER 2007 : UNE MAUVAISE GRIPPE

 

Depuis 2 jours, je couve une mauvaise grippe. Je me drogue avec force, et je dors. Ce matin, j'ai ouvert un oeil à 7 heures, je l'ai refermé aussitôt jusqu'à midi. Cela n'est pas dans mes habitudes. Mes préparatifs sont en stand-by. J'ai juste changé ma petite valise de voyage rouge, contre une verte un peu plus compacte. J'essaye de prendre le strict minimum avec moi mais je sais que  j'emporterai comme d'habitude trop de choses. Pour savourer ma vidéo du jour cliquez sans perdre un instant sur le lien suivant :  quand_les_amants_2

 

 

 

24 JANVIER 2007 : 18 ANS

 

 

 

Aujourd'hui, je me suis rasé, c'est bon signe, la grippe recule et je vais tâcher d'avancer. La grisaille a fait place au soleil et un vent d'enfer malmène la haie de bambous dans mon jardinet. Le roseau plie mais ne rompt point. Je remets le nez dehors après 3 jours d'isolement. Le lien du jour : 18_ans

 

25 JANVIER 2007 : ÊTRE VISIBLE

 

 

 

 

De jour comme de nuit, il est important d'être V I S I B L E . Il vaut mieux éviter de rouler la nuit. Mais l'hiver, les jours sont courts et on a vite fait d'être surpris par la nuit. J'ai toujours avec moi 2 lampes frontales, leur faisceau est puissant et leur autonomie approche les 70 heures... Sur la photo, je les porte en collier. En fait, elles prennent place sur mon bonnet : une blanche vers l'avant, une rouge vers l'arrière. De jour, il vaut mieux mettre de la couleur sur soi. Mon sweat ROUGE sera mon favori. Le rouge a la réputation d'attirer les taureaux, mais je crois que c'est une légende : les taureaux ne distingueraient pas les couleurs et c'est tant mieux pour moi qui vais dérouler près de 1500km au pays de la corrida à travers villes et campagnes. Une autre image, celle de mon ombre : j'aime les ombres, et chaque fois ce mot me fait penser à un joli poème d'Aragon mis en chanson par le grand Léo. Il me manque mon vieux Léo, il nous reste sa musique au coeur tendre : Tout est affaire de décor, changer de lit changer de corps, à quoi bon puisque c'est encore moi, moi qui moi-même me trahis, moi qui me traîne et m'éparpille et mon ombre se déshabille dans les bras semblables des filles où j'ai cru trouver un pays. Coeur léger coeur changeant coeur lourd, le temps de rêver est bien court, que faut-il faire de mes jours, que faut-il faire de mes nuits, je n'avais amour ni demeure, nulle part où je vis ou meurs je passais comme la rumeur, je m'endormais comme le bruit..... EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT, ET LEURS BAISERS AU LOIN LES SUIVENT, COMME DES SOLEILS REVOLUS.....

 

Le lien du jour : est_ce_ainsi_que_les_hommes_vivent

 

26 JANVIER 2007 : LA GRIPPE S' ELOIGNE

 

La grippe s'éloigne, le départ approche. La première étape me mènera aux tous premiers jours de Février d'Alès à Lodève, via St Hippolyte du Fort. L'itinéraire tracé par VIAMICHELIN m'annonce 93km et 6h39 de pédalage. Il n'a pas tenu compte de ma charge de bagage et de la petite forme des premiers jours de raid. VIAMICHELIN a ceci de très interessant à savoir qu'il prévoit aussi les itinéraires à vélo (et même à pied). Le lien vers ce site précieux :  www.viamichelin.fr 

Je dédie ce voyage à tous mes parents, ma mère, Guy, à mon père qui parle peut-être quelque part de poésie avec Neruda, Ferré, Coloanne, Bouvier, tous mes grands absents... Je le dédie également à mes enfants, à mes soeurs Jo et Croft, à mes frères Phil et P-E le musicien qui revient du bout du monde... Quelques images partielles du "Take Five", où la musique Jazzy est douce tous les samedis by night au coeur du vieux Montpellier. 

 

 

 

***

***

 

 

27 JANVIER 2007 : NICOLAS BOUVIER, ECRIVAIN-VOYAGEUR

Le départ approche. Je vais bientôt laisser mon jardinet d'hiver alésien. Pour les mélomanes uniquement, le lien musical du jour : jardin_d_hiver

 

 

 

 

Citations de Nicolas BOUVIER:

" C'est la contemplation silencieuse des atlas, à plat ventre sur le tapis, entre dix et treize ans, qui donne l'envie de tout planter là. Songez à des régions comme le Banat, la Caspienne, le Cachemire, aux musiques qui y résonnent, aux regards qu'on y croise, aux idées qui vous y attendent... Lorsque le désir résiste aux premières atteintes du bon sens, on lui cherche des raisons. Et on en trouve qui ne valent rien. La vérité, c'est qu'on ne sait nommer ce qui vous pousse. Quelque chose en vous grandit et détache les amarres, jusqu'au jour où, pas trop sûr de soi, on s'en va pour de bon. Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait. " (L'Usage du Monde)

" Toutes les manières de voir le monde sont bonnes, pourvu qu'on en revienne " (L'Usage du Monde)

" On ne voyage pas pour se garnir d'exotisme et d'anecdotes comme un sapin de Noël, mais pour que la route vous plume, vous rince, vous essore " (Le poisson-scorpion)

" C'était hier, plage noire de la Caspienne. Sur des racines blanchies rejetées par la mer, sur de menus éclats de bambou, nous faisions cuire un tout petit poisson. Sa chair rose prenait une couleur de fumée. Douce pluie d'automne. Coeur au chaud sous la laine. Au Nord, un fabuleux champignon d'orage montait sur la Crimée et s'étendait jusqu'à la Chine. Ce midi-là, la vie était si égarante et bonne que tu lui as dit, ou plutôt murmuré : "vas-t'en me perdre où tu voudras". Les vagues ont répondu : "tu n'en reviendras pas" " (Le dehors et le dedans)

" Ce jour-là, j'ai bien cru tenir quelque chose et que ma vie s'en trouverait changée. Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement, est peut-être notre moteur le plus sûr " (L'Usage du Monde)

 

 

 

 

 

 

28 JANVIER 2007 : LE VOYAGE DE BAUDELAIRE

 

 

 

 

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s'écartent,
Et, sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

 

 

 

 

Ceux-là dont les désirs ont la forme des nues,
Et qui rêvent, ainsi qu'un conscrit le canon,
De vastes voluptés, changeantes, inconnues,
Et dont l'esprit humain n'a jamais su le nom...

 

 

 

Page suivante :  ~~ C'est parti ~~

 

 

Posté par chiloedream1 à 19:17 - Permalien [#]