05 mars 2007

MOUJA ET LA GRANDE DUNE

 

 

Aujourd'hui Dimanche, dernière journée à Moulay Bousselham. Promenade avec Mouja vers la Grande Dune et la Merja. J'ai une pensée pour nos deux chiens, Pata et Canelle, et les autres, Daka, Felfel, Pacha, Couit, Cam, Fouk, Gargoulot, je leur fredonne en sourdine un petit refrain du vieux Léo, tout doucement pour ne pas réveiller Corinne et André qui sont déjà couchés : (pour les mélomanes uniquement) les_ames_de_nos_chiens Demain, dernière étape marocaine, Moulay Bousselham / Tanger, une bonne trotte en perspective, environ 140km, et André mon parrain ce héros m'accompagne une deuxième fois.

 

 

 

  

 

 

En prévision de nos efforts, CORINNE nous prépare un bon repas : asperges, radis, salade composée, suivie de caillettes sur lit de jardinière de légumes aux petits pois frais, salade de fraises arrosée d'une eau de vie de poire, café et pâtisseries marocaines...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vagues de Moulay sont éternelles... Et belles comme Mouja, qui signifie Vague en arabe... Un nom idéal et prédestiné pour une chienne qui vit en liberté au bord du plus bel océan du monde...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cap sur la Grande Dune... Sur le gaillard d'avant, de nuit comme de jour, Mouja veille : clair devant, clair à babord, clair à tribord... Tout est clair mon capitaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la rive sud du goulet, le marabout de Sidi Abdeljlil Tiar,

rival de Moulay Bousselham.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les joncs (oyats) retiennent le sable de la dune

et sont utilisés pour la confection des nattes traditionnelles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi c'est du 47, elle c'est du 4,7 fillette, mais malgré sa petite pointure,

Mouja a fait 3 km quand je n'en ai fait qu'1...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plage avant, Mouja est au poste de veille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil a disparu dans l'océan. Le ciel s'est paré de pourpre derrière le marabout de Moulay Bousselham. Il nous reste à longer la grande plage avec Mouja jusqu'au riad de Corinne et André. Dernière nuit dans ma belle petite coupole.. Je vais avoir le plus grand mal à appareiller demain matin.

 

Page suivante : ~~ Dernières Campagnes ~~

 

 

Posté par chiloedream1 à 01:46 - Permalien [#]